Nouvelle Agence postale communale de Rimogne.Article précédent
Arrivée de neuf migrants à RimogneArticle suivant

Accueil de migrants à Rimogne

Espace ligne+- ATaille Police+- Imprimer cet article

Alors que les opérations de démantèlement du camp de la Lande de Calais ont  commencé, un second courrier adressé à l’ensemble des habitants de Rimogne par Grégory Truong, Maire, est actuellement en cours de diffusion. En voici le contenu :

Madame, Monsieur,

Comme cela vous a été annoncé il y a deux semaines, la répartition, à travers l’ensemble du territoire français, de migrants issus du camp de la Lande à Calais est en cours. Inconnue jusqu’ici, la date du début des opérations de démantèlement a été annoncée le vendredi 21 octobre dernier.
Elles débutent à partir du lundi 24 octobre 2016 et devront se poursuivre toute la semaine.
280 sites ont été choisis par le Gouvernement pour abriter un centre d’accueil et d’orientation (CAO).

Dans les Ardennes, un premier centre fonctionne déjà à Charleville-Mézières depuis cet été, c’est le centre principal. Un second centre complémentaire est mis en place à Rimogne, dans les anciens locaux de la gendarmerie, mis à disposition par le Conseil départemental.
Comme les personnes accueillies seront prioritairement dirigées vers Charleville-Mézières, le nombre et la composition de celles qui le seront à Rimogne ne seront connus qu’au moment de leur arrivée.

A mon initiative, une réunion a été organisée en Préfecture avec une délégation de parents d’élèves, de commerçants et d’habitants de la commune, signataires d’une pétition. Elle a permis de nous faire préciser et garantir les conditions d’accueil.

Le CAO est placé sous la responsabilité de l’Etat, qui a confié sa gestion à l’AFTAR. Cette association est déjà l’opérateur de plusieurs centres dans la région, dont celui de Charleville-Mézières.
Le CAO de Rimogne est une structure temporaire et transitoire : une fois leurs formalités administratives d’identification, d’orientation et de demande d’asile accomplies, les migrants sont automatiquement transférées vers des centres d’hébergement permanents. En fonction des situations, ces formalités prennent environ 3 mois. De fait, il est peu probable que le CAO fonctionne jusqu’au mois d’avril 2017, qui est la date limite du bail signé avec le Conseil départemental.
Les personnes accueillies seront encadrées en permanence pendant toute la durée de leur séjour. Un protocole précis est mis en place. Il impose le respect de règles de vie à l’intérieur et à l’extérieur du CAO, comme l’obligation de ne pas sortir après 22h. Des travailleurs sociaux professionnels seront présents toute la journée pour veiller au bon fonctionnement de la structure, aider les migrants dans leurs démarches et faciliter le contact avec la population. Les personnes accueillies bénéficieront de soins de santé, dispensés à Charleville-Mézières. Tous leurs déplacements seront assurés par mini bus.
Des mesures ont été prises pour veiller à la sécurité des habitants et des migrants eux-mêmes : pour rassurer et prévenir de tout incident, des vigiles de sécurité seront présents 24h/24h dans un premier temps, puis toutes les nuits et les journées durant le week-end. Par ailleurs, les forces de gendarmerie renforceront leur présence, à raison de 4 rondes quotidiennes minimum par jour, notamment aux heures principales de sortie du collège, qui a été sécurisé avec la rénovation de son portail d’entrée.
Pour rappel, aucune contribution financière n’est demandée aux communes. L’ensemble des frais d’hébergement, de transport et de restauration est à la charge de l’Etat. A cet égard, les opérateurs ont instruction de privilégier l’approvisionnement auprès des commerces du village. .

Ces dispositions sont aujourd’hui susceptibles de répondre aux inquiétudes, légitimes, de quelques-uns. J’espère qu’elles dissiperont leurs craintes et je les invite à se rappeler maintenant à notre devoir de solidarité. Solidarité à l’égard des habitants de Calais et solidarité à l’égard des migrants qui doivent être accueillis dans des conditions enfin dignes de notre pays.
C’est d’ailleurs ce que d’autres habitants souhaitent, à l‘exemple de ceux qui ont spontanément proposé leur aide bénévole et que je remercie.
Notre village n’existe pas hors du monde qui l’entoure et qui impose parfois sa réalité à nos habitudes tranquilles. Mais même mis devant le fait accompli, nous pouvons encore, avec un peu d’humanité et de raison, choisir d’en tirer le meilleur parti possible.
La municipalité et moi même restons à la disposition de tous.

Grégory TRUONG
Maire de Rimogne

Actualité

Journées européennes du Patrimoine

Journées européennes du Patrimoine

Après un bel été, où la Maison de l'Ardoise a accueilli plus de 500 visiteurs de juin à août, elle vous attend encore très nombreux lors des prochaines Journées européennes [...]

Prochains événements

  1. Miss 15/17 Champagne_Ardennes

    7 octobre--20 h 00 min

Accès au kiosque numérique

14mini

bouton_kiosque

Suivez l'actualité du site

Archives

Le site du Village de l’Ardoise

14mini