Ligne téléphonique de la Mairie en dérangementArticle précédent
Bal des vampires 3ième éditionArticle suivant

Mise en place d’un CAO temporaire à Rimogne

Espace ligne+- ATaille Police+- Imprimer cet article

Grégory Truong, Maire, a adressé ce matin un courrier à l’ensemble des habitants de Rimogne pour les informer de la mise en place imposée d’un centre d’accueil et d’orientation pour les migrants dans la commune. 

En voici le contenu :

Madame, Monsieur,

Le Gouvernement a souhaité le démantèlement complet du camp de la Lande à Calais, pour la fin de l’année, et décidé que les migrants qui y séjournent soient répartis sur l’ensemble du territoire français, en fonction de l’effort déjà fourni dans chaque Département.

Il y a une semaine, la Préfecture des Ardennes nous a informé qu’environ 110 migrants allaient être répartis dans les Ardennes, et notamment à Rimogne, où les services de l’État ont pris seuls la décision d’en recevoir trente.

Un centre d’accueil et d’orientation (CAO) sera mis en place dans les locaux de l’ancienne gendarmerie tout récemment libérés. Ces locaux sont la propriété du Conseil Départemental. C’est donc lui qui a accepté de les mettre à disposition, sans que notre avis n’ait été demandé.

Au cours d’une réunion organisée avec les membres de la municipalité, le 5 octobre dernier, les services de l’État nous ont informé des modalités et conditions d’accueil et j’estime essentiel de vous les communiquer à mon tour :

  • Le Centre d’accueil et d’orientation est établi à Rimogne pour une durée temporaire. Il ne s’agit pas d’une structure permanente mais transitoire. La Préfecture des Ardennes qui en est entièrement responsable garantit qu’il ne fonctionnera pas au-delà du mois d’avril 2017.

Il a vocation à recueillir 30 personnes issues du camp de Calais, à partir du mois d’octobre, pour leur permettre de passer l’hiver dans des conditions acceptables d’hébergement et d’effectuer les formalités administratives nécessaires à leur répartition dans des lieux d’accueil permanents, en France, en Angleterre ou un autre pays.

  • Les personnes accueillies ont toute liberté de repartir quand elles le souhaitent. Les services de la Préfecture assurent à cet égard que la plupart d’entre eux aura quitté Rimogne de sa propre initiative dans un délai de deux à trois mois.
  • Aucune contribution financière n’est demandée à la Commune de Rimogne qui, n’étant pas propriétaire du lieu d’accueil, ne supportera aucune dépense. L’ensemble des frais d’hébergement, de nourriture, de sécurité et de transport seront à la charge de la Préfecture.
  • Les services de l’État insistent pour indiquer que les migrants accueillis ne présentent aucun risque pour la sécurité des habitants ou pour l’ordre public. Leur principale préoccupation est d’avoir la possibilité de rejoindre l’Angleterre ou un autre endroit d’asile Leur attitude générale serait plutôt à la reconnaissance et à la discrétion. Aucun n’a vocation à rester à Rimogne.
  • La Préfecture nous garantit que les personnes accueillies seront encadrées durant tout leur séjour par des référents associatifs qui serviront quotidiennement de relais et un vigile qui sera présents toutes les nuits. Par ailleurs, des instructions seront données pour que la présence des forces de gendarmerie soit renforcée pendant toute la durée de l’opération.
  • Elle a pris l’engagement de déplacer immédiatement, au moindre incident, même mineur, toute personne susceptible de poser problème.

Nous prenons acte de ces dispositions, tout en déplorant que le choix se soit porté sur Rimogne et sur les locaux de l’ancienne gendarmerie, situés à proximité du collège, pour l’établissement de ce centre.

Comme les habitants, la municipalité n’a pas choisi les conséquences d’une décision prise par d’autres et qui s’impose à elle, puisque aucun recours ne nous permet de la contester.

Je souhaite que chacun, dans ce contexte, fasse preuve de retenue et de calme et que nous ne tombions pas dans le piège de la division et de la récupération politique.

C’est à cette condition que cette situation imposée pourra être gérée sans heurts et sans troubles afin que son impact sur la tranquillité de notre village puisse être le plus limité possible.

Grégory TRUONG, Maire de Rimogne.

Actualité

Passe moi le celte !

Passe moi le celte !

Beau succès pour l'événement organisé par l'association Karnyx, hier à Rimogne, qui a rassemblé un très nombreux public. Plus de de 5 heures au rythme des cornemuses et, des ballades irlandaises, [...]

Prochains événements

  1. Descente de caisses à savon

    14 mai
  2. Festival Contrebande

    5 juin--8 h 00 min - 17 h 00 min

Accès au kiosque numérique

14mini

bouton_kiosque

Suivez l'actualité du site

Archives

Le site du Village de l’Ardoise

14mini